"Quand le dernier arbre sera coupé, la dernière rivière empoisonnée, et le dernier poisson capturé, alors vous comprendrez que l'argent ne se mange pas." proverbe indien d'Amérique

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles". Sénèque

Air

"Je ne sais pas si ce sont les lectures de Saint Exupéry ou de Mermoz qui m’ont donné l’envie de connaître les lieux qu’ils avaient aménagés à leur image et les sensations qu’ils avaient décrites dans leurs ouvrages… Mais le besoin de rejoindre le Brésil en vol sur un ULM m’a conduit dans l’une des plus dangereuses aventures qu’il m’a été donnée de réaliser"

lire la suite...

Voile

"Après 15 années à parcourir les océans sur mes voiliers de charter et sur mes grands multicoques de course, après un sillage de 350 000 milles et plusieurs dizaines de traversées de l’Atlantique, j’aime toujours autant courir à la poursuite des horizons courbes qui s’enfuient sans cesse derrière les vagues. Atlantique, Méditerranée, Caraïbes, Pacifique, Indien sont autant d’espaces maritimes que j’ai hantés et qui m’attirent toujours avec la même force !"

lire la suite...

English (United Kingdom)French (Fr)
2002 - Le catamaran Itzamma

 

Itzamma, catamaran de croisière rapide et confortable, va permettre à Guy Delage de visiter les plus beaux coins des Caraïbes avec ses amis.

vuarrierferme-7fc74-476a2

Longueur 15 m
Largeur 8,2m
Tirant d’eau 1,1 m
Surface de toile au près, 148 m²
Motorisation : 2 yanmars de 39 HP
Poids en navigation sans l’équipage (pesé en Juin 2006) : 9, 25 tonnes

Pourquoi Itzamma ?

"Après le naufrage d’Ocean Observer, un groupe d’amis me propose de repartir sur les océans pour leur servir de guide de haute mer, à la condition que je reconstruise un nouveau voilier confortable et rapide dont ils financeront une partie... C’est ainsi qu’à l’issue d’une rencontre avec Erik Lerouge, Itzamma est né sous le signe du dieu Maya. Deux années difficiles pour la construction où je vois les vrais amis me soutenir, et un fier navire voit le jour... Itzamma a sillonné les Caraïbes pendant 4 années non stop, jouant avec les ouragans, emmenant de nombreux amis découvrir les mouillages encore sauvages de cette région du monde. Bateau de croisière extrêmement rapide et puissant, catamaran presque parfait, il va m’apporter joie et sérénité".

Le bateau

Itzamma est le prototype d’une nouvelle série de catamarans. Ce superbe catamaran a été terminé et mis à l’eau en février 2002. Le carbone est très utilisé, le mât profilé tournant est maintenu par un gréement tout textile. Il n’y a plus de ridoir sur les bateaux modernes, mais des surliures en spectra…

Ces techniques de construction sont omniprésentes sur les prototypes de course afin de donner un bateau léger et performant.

Il a été construit à la perfection et les résultats sur l’eau ont dépassé les espérances : le bateau est extrêmement rapide et agréable et surclasse en vitesse la grande majorité de tout ce qui navigue dans les Antilles.

plan_cata-f49cf-41e77

La poutre monobloc relie les deux coques avant, comme sur les machines de course, cela n’a évidemment rien à voir avec le morceau de tube alu approximatif à la fixation improbable qui équipe les bateaux de série.

Itzamma intrigue beaucoup dans les mouillages et ceux qui se sont fait dépasser lors d’une étape veulent absolument visiter l’engin pour essayer de comprendre.

En conditions normales il tient un bon dix nœuds au près, et en le débridant le speedo dépasse les vingt nœuds en douceur, ensuite il continue d’accélérer mais il faut bien s’accrocher... Le bateau glisse sans à-coups, rien ne bouge à bord et une bouteille posée sur la table du carré tombe rarement sauf dans des conditions très musclées. Pour des habitués des monocoques de course et de croisière, cela est très perturbant, tous les repères sont perdus, aller si vite avec une telle facilité est vraiment déroutant.

carree-ff94b-ce553

Ceux qui ont envie de se lancer dans le catamaran et qui sont venus naviguer sur Itzamma ont été conquis.

Aujourd’hui

Après 40 000 milles agrémentés de rushs à plus de 25 noeuds, Itzamma est vendu en 2006... et passe désormais des jours tranquilles en Méditerranée.


Le dieu maya Itzamma

Itzamma était une importante divinité du panthéon Maya. Il était le fils d’Hunab, le créateur ; on le représentait sous les traits d’un aimable vieillard aux joues creuses, au nez busqué et proéminent.

Itzamma était le dieu du Ciel, de la Nuit et du Jour. Dans ces deux dernières fonctions, il était étroitement lié à Kinich Ahau, le dieu de soleil, "le seigneur de l’Œil du Soleil", que l’on adorait particulièrement à Izamal, au nord du Yucatan, et à Ix Chel, la déesse de lune dont il était sans doute l’époux.

Il avait inventé l’écriture, les livres et établi les cérémonies religieuses. Il a donné le nom aux diverses contrées du Yucatan. Il enseignait la médecine aux guérisseurs. C’était une divinité bienveillante qui était plutôt adorée par les classes riches de la société.

Itzamma était l’objet d’un culte au début de chaque année : on lui sacrifiait un chien voire un homme. Le sacrifié était précipité du haut d’une pyramide. Une fois au sol, on lui arrachait le cœur pour en faire l’offrande au dieu. (Wikipedia)

  Portfolio  
                          
 

Océan

"Mon rapport à l’eau est véritablement charnel".

Né au plus profond de la campagne champenoise, rien ne prédisposait Guy Delage à aimer ainsi les immersions océanes… c’est pourtant l’une d’elles qui va le faire connaître auprès du grand public.

à 18 ans, une traversée de la Manche à la nage, seul et sans assistance
en 1973 Le Conquet - Ouessant à la palme encore seul et sans assistance
des milliers d’heures passées en plongée et en apnée
en 1994, Guy Delage traverse l’Atlantique à la dérive et à la nage
en 1998, il se lance dans une traversée de l’océan indien en dérivant dans un habitacle sous-marin à 7 mètres de profondeur.

lire la suite...